Iatrogénie

10 conseils pour mieux vivre avec les médicaments

  • 10.04.15

 

Je respecte la posologie et la prescription : le nombre de cachets ou de gouttes par prise, le nombre de prises, l’horaire des prises, la durée du traitement.

 

A l’occasion de chaque consultation, j’informe mon ou mes médecins de tous les médicaments que je prends et n’hésite pas à demander s’il existe des risques d’interactions.

 

Je ne décide jamais moi-même d’interrompre, de suspendre ou d’espacer un traitement en cours.

 

Je signale à mon médecin tout événement pouvant infl uencer l’effi cacité ou la tolérance d’un traitement : hospitalisation, infection, choc émotionnel…

 

Si je soupçonne mon traitement d’être à l’origine d’effets indésirables, j’avertis immédiatement mon médecin.

 

Je fais un bilan régulier, au moins tous les ans, de mes traitements en cours, avec mon médecin traitant.

 

Je conserve mes médicaments dans leur emballage d’origine.

 

En cas de substitution par un générique, je fais clairement préciser par le pharmacien à quel médicament inscrit sur l’ordonnance il correspond ; je le fais inscrire sur la boîte.

 

Lorsque j’achète de moi-même un médicament sans ordonnance, je demande conseil au pharmacien.

 

Dans tous les cas, je n’hésite pas à interroger les professionnels de santé- médecins, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes - pour répondre à mes questions.