Progrès thérapeutique

Comment vont les Français ?

L’espérance de vie des Français continue d'augmenter régulièrement.Le médicament joue un rôle appréciable dans ces gains. Il agit sur deux fronts : préventivement,avec le développement de vaccins contre des maladies (rougeole, variole, diphtérie, tuberculose, tétanos...) qui décimaient des populations entières ; et curativement, en prenant de mieux en mieux en charge des maladies réputées inguérissables telles que les cancers du côlon, du sein, du larynx...

État des lieux en France

- Les cancers (de toute origine) sont la première cause de mortalité3 en France, représentant près de 30 % de tous les décès. Les cancers les plus fréquemment tueurs sont le cancer du poumon (surtout chez l’homme, mais en forte progression chez la femme aussi, puisqu’il rattrape progressivement le cancer du sein en nombre de décès), le cancer du rectum et du côlon et le cancer de la prostate (chez l’homme).
- Les maladies coronariennes représentent un peu plus de 20 % des décès, soit la seconde cause de mortalité en France (la première dans la plupart des autres pays européens, car la France enregistre l’un des taux de mortalité par infarctus du myocarde les plus faibles au monde).
- Les accidents vasculaires cérébraux ou « les attaques cérébrales » sont une grande cause de handicap et de décès (6 % des décès).

(1) Chiffres publiés par l’Ined (Institut, national d’études démographiques)
(2) Chiffres publiés par l’Ined (3)http://www.atlantico.fr/decryptage/quoi-meurt-on-aujourd-hui-dix-premieres-causes-deces-en-france-comparees-100-ans-antoine-flahault