Maladies des os et des articulations

Les maladies des os et des articulations sont-elles bien prises en charge ?

Les maladies des os et des articulations regroupent diverses maladies : arthrose, ostéoporose, rhumatismes  inflammatoires chroniques. Elles ont comme point commun d’associer douleurs et handicaps moteurs à tous les âges de la vie.   Certaines de ces maladies sont plus fréquentes chez les seniors, ce qui, compte tenu du vieillissement de la population, a poussé les industriels à investir dans ce domaine de recherche recouvrant près de 100 maladies différentes

État des lieux

- Une articulation normale permet d’amortir les chocs physiques liés au mouvement. L’arthrose et les rhumatismes inflammatoires chroniques aboutissent à la destruction irréversible de l’articulation à l’origine de douleur, épanchement articulaire, enraidissement et déformation.
- 60 % des Français de plus de 65 ans sont touchés par l’arthrose.
- On estime qu’aujourd’hui, 39 % des femmes5 autour de 65 ans souffrent d’ostéoporose, et que 70 % des femmes âgées de 80 ans et plus en sont atteintes. Cette maladie augmente considérablement le risque de fractures : 60 000 fractures6 douloureuses des vertèbres, 50 000 fractures de l’extrémité du col du fémur et 35 000 fractures du poignet dues à l’ostéoporose sont à déplorer chaque année en France.

Enjeux

- La plupart de ces maladies se décomposent en sous-catégories : ainsi l’arthrose a longtemps été présentée comme une « usure » du cartilage, alors qu’il s’agit d’un syndrome destructeur et inflammatoire associé à différents facteurs de risque. On ne parle plus d’arthrose en général mais « des arthroses » en fonction du profil du patient : arthrose liée à l’âge, arthrose liée à une obésité, arthrose liée à une maladie de l’articulation, etc.
- L’objectif de nombreuses recherches est de réparer les lésions cartilagineuses, voire de remplacer le cartilage grâce à des greffes de cellules injectées directement dans l’articulation.
- Une autre voie explorée consiste à fabriquer de l’os ou du cartilage en laboratoire à partir      M de cellules souches.         

Que font les industriels ?      

- Ils ont mis à disposition des patients de nombreux antalgiques et anti-inflammatoires pour soulager la douleur ainsi que des médicaments issus du vivant, les anti-TNF, qui ont révolutionné le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et de la spondylarthrite ankylosante en limitant leur progression.
- Ils développent 92 médicaments7 dont 28 en phase III, 44 en phase II et 30 en phase I.
-Ils explorent sept grands champs de recherche7 : la goutte, avec 5 médicaments en développement, l’arthrose juvénile (3 médicaments), la douleur (15 médicaments), l’ostéoporose (10), le rhumatisme psoriasique (7), l’arthrose (55) et la spondylarthrite (5).
 
(1) PhRMA. Médicaments en développement contre les maladies ostéo-articulaires. Rapport 2014
(2) Francis Berenbaum. « Maladie des os et des articulations »
(3) Fiche n° 25. Santé 2025. www.sante-2025.org
(4-5) Francis Berenbaum. Ibid.cité
(6) Société française de rhumatologie
(7) Francis Berenbaum. Ibid. cité