Paroles de Patients

Paroles de patients 2014 : Les livres en compétition

  • 19.11.14

Découvrez ci-dessous la séléction des livres en compétition pour le Prix Paroles de Patients 2014. Le prix Paroles de Patients est en partenariat avec le magazine Notre temps.


Présentation Paroles de Patients 7ème édition... par LeemFrance

D'un monde à l'autre 
Olivia Cattan
Editions Max Milo - Février 2014

Ruben est le dernier d'une fratrie de trois enfants. A 4 ans, il ne parle pas, refuse de dormir, crie à certains bruits. Pourtant, l'ordinateur n'a pas de    secrets pour lui. Le diagnostic tombe : il serait autiste. Commence alors le combat d'une mère pour que son fils vive normalement : formation aux méthodes éducatives à l'étranger, orthophonie, psychomotricité... Elle devient son auxiliaire de vie scolaire. Peu à peu, il sort de son mutisme, s'épanouit et devient un élève « presque » comme les autres. Dans ce témoignage, Olivia Cattan dénonce la ségrégation silencieuse des enfants autistes en France. Elle raconte son militantisme et ses rencontres avec des politiques de premier plan. Son espoir est de changer le regard sur l'autisme.

 

Les dieux sont vaches 
Gwendoline Hamon
Editions Jean-Claude Lattès - Mars 2014

Quand Zélie apprend soudainement que Caroline, sa mère, est gravement malade, son monde s’écroule. Cette mère un peu folle-dingue, si singulière, qui l’a empêchée jusqu’à présent de se sentir « normale » aux yeux des autres et à ses propres yeux ne peut pas s’en aller « normalement » comme Madame tout le monde. Elle avait un père écrivain très connu, une mère metteur en scène de talent. Elle a été maman et épouse très jeune : l’Afrique, ses deux filles, ses amants… mais surtout sa tête était pleine de rêves qui n’appartenaient qu’à elle ; des lubies, des manies. Elle croyait aux énergies, aux forces divines et souterraines, aux médiums étranges. Elle suspendait un pendule au-dessus de la tête de ses futurs gendres et imaginait des prénoms d'indiens pour ses petits-enfants. Tellement en marge qu’elle en était aussi merveilleuse que cruelle. Forcément, les deux derniers mois passés ensemble seront différents. Et, ils le seront, grâce à un humour décapant que partagent la mère et la fille.

 

Tu n'as pas tellement changé 
Marc Lambron
Editions Grasset - Janvier 2014

" Mon frère Philippe est mort le 17 juillet 1995, un peu avant midi, dans une chambre de l’hôpital de Villejuif. Il aurait eu trente-quatre ans une semaine plus tard. C’est le seul frère que j’ai connu, le seul que j’aurai jamais. L’image de Philippe allant vers sa fin n’existe en moi que par la brûlure qu’il a entretenue pendant des années, et qui dure encore. Pour parler de lui, pour aller vers lui, je suis contraint de revenir aux zones qu’il a éclairées et calcinées. Si grand soit l’amour, si fort le passé partagé, mon frère, à partir d’un certain moment, ne m’a plus été sensible que par la blessure. C’est à cette aune que je mesure combien je l’ai connu, combien je l’ai méconnu. On peut retracer de l’extérieur la vie d’un autre ; mais le deuil ne renvoie qu’à soi, oblige à retrouver en soi le souvenir de ce qui fut. "

 

Boule à zéro 
Zidrou / Serge Ernst
Editions Bamboo Editions - Mars 2014

Bonjour, je m’appelle Zita. Zita Sayyah. Mais ici, à l’hôpital La Gaufre, tout le monde m’appelle « Boule à zéro ». Je souffre d’une espèce de leucémie. Une espèce particulièrement tenace même. Je suis entrée ici à l’âge de 4 ans. J’en ai 13 à présent. Je sais ! Je ne les parais pas. À force, cet hôpital est devenu un peu comme ma maison, vous comprenez ?
Je connais tout le monde et tout le monde me connaît. Je fais ma petite tournée d’inspection, chaque jour. Je visite les malades de longue durée, je réconforte les patients... « Ponction lombaire », « chirurgie maxillo-faciale », « protothérapie »..., le vocabulaire médical n’a plus de secret pour moi ! Passez, comme moi, 9 ans dans une clinique et vous ferez des progrès en médecine !

 

Anorexie 10 ans de chaos
Barbara Leblanc
Editions Volume - Avril 2014

On les rencontre parfois ; des silhouettes squelettiques, souvent de très jeunes filles et l'on porte sur elles un regard inquiet. L'anorexie, c'est une douleur, un mal insidieux que l'on ne comprend pas. Barbara Leblanc en a souffert, elle a pu en sortir. Elle en témoigne sans concession, donnant des clés de compréhension. Ce livre s'adresse à tous, à celles et ceux souffrant de cette maladie, aux proches pour leur dire qu'en guérir est possible.

 

Promenade de santé 
Docteur Fluorette
Editions Grasset – Avril 2014

Ce livre raconte le parcours d’une jeune médecin généraliste, depuis ses études de médecine jusqu’à son installation dans un village. Chronique douce-amère, on y voit une série de portraits de patients de tous âges, on y découvre aussi ses réflexions et son expérience de médecin de famille. Persuadée de l’importance de la médecine générale, Dr Fluorette la défend au quotidien.

 

Comment j'ai mangé mon estomac 
Jacques A.Bertrand
Edition Julliard - Janvier 2014

« Je n'avais jamais pu tout à fait me résoudre à considérer que mon corps m'appartenait en mains propres, si j'ose dire. L'estomac, surtout, que j'avais tendance à sous-estimer. J'étais contrarié d'avoir à le transporter toujours avec moi. Je redoutais qu'il finisse par prendre trop de place dans ma vie. J'avais été alarmé le jour ou un radiologue avec qui j'avais rendez-vous avait demandé à sa secrétaire : "L'estomac est arrivé ?" »

 

Un quinze août à Paris 
Céline Curriol
Editions Actes Sud - Mai 2014

Quelles métamorphoses subit un être lorsque la dépression le frappe ?
Au cours de l’été 2009, Céline Curiol sombre dans une grave dépression. Tout d’abord incapable de lier deux événements récents et pour elle traumatisants à son inédite fragilité, elle essaie d’échapper seule à une pathologie qu’elle considère comme passagère, voire indigne. Mais la douleur physique s’infiltre en elle et la livre à l’angoisse, anéantissant sa capacité de lire et d’écrire. Horrifiée par cette constatation Céline Curiol accepte de consulter, de se faire soigner. Fatiguée à l’extrême par l’enchaînement malgré tout persistant des idées noires, l’écrivaine doit se battre pour reprendre voix : de toutes ses forces elle se hisse dans les livres, part en quête du sens de cette chute abyssale appelée dépression. Ainsi tente-t-elle de comprendre pour mieux la combattre ce que les poètes, les philosophes, les romanciers nomment parfois (comme les Grecs avant eux) la mélancolie.
Cinq ans plus tard, Céline Curiol livre son expérience, ses tentatives, ses réflexions sur la dépression. Un chemin qui servira à celui ou celle qui comme elle chercherait dans les livres une aide vitale.

 

Triso et alors ! 
Eléonore Laloux
Editions Max Milo - Mars 2014

« Pour la trisomie, il faut se battre. On voit les trisomiques comme des phénomènes. Ceux qui se moquent de moi, je les ignore. Point. C’est comme ça que je ressens les choses en tant que triso. Il faut se dire : “J’ai plus de chromosomes qu’eux ».
À sa naissance, les médecins considèrent Élénore comme une « aberration chromosomique » et incitent ses parents à ne pas s’attacher à elle. Trisomique, atteinte d’une malformation cardiaque, ils lui laissent peu de chance de survie.
Vingt-huit ans plus tard, Éléonore est plus vivante que jamais. Désormais adulte et autonome, elle raconte ses années de combat auprès de ses parents pour rester en milieu ordinaire et son refus d’être résumée à sa maladie. Avec humour, elle nous fait partager son quotidien, entre son deux pièces, son « boulot », ses amours tumultueuses et sa passion pour la pop rock.
Changer la perception de la trisomie 21, c’est ce qu’Éléonore s’évertue désormais à faire.

Éléonore Laloux travaille à l’hôpital privé d’Arras. Elle est le porte-parole du collectif les Amis d’Éléonore qui lutte contre la stigmatisation de la trisomie 21.

Yann Barte est journaliste. Ancien reporter et chef de rubrique politique, il travaille depuis quelques années autour du handicap.