Organisation : *
Courriel : *
Nom Prénom :
Contact Presse

Stéphanie Bou

Responsable du Service Presse et Communication Media

Tél.:01 45 03 88 38

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: sbou@leem.org

Virginie Pautre

Attachée de Presse Senior

Tél.:01 45 03 88 87

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: vpautre@leem.org

Jean Clément Vergeau

Chargé de projets éditoriaux et presse

Tél.: 01 45 03 86 82

Fax.: 01 45 03 88 75

E-mail: jcvergeau@leem.org

Les propositions du Leem Vaccins pour fluidifier le parcours vaccinal et multiplier les points d’accès à la vaccination

  • 26 04 17

La Semaine européenne de la vaccination se déroule du 23 au 29 avril 2017.

Axe n°1 : Renforcer la gouvernance et le pilotage de la politique vaccinale
1 - Mettre en place, au niveau national, l’ensemble des dispositions juridiques et réglementaires nécessaires pour assurer la qualité et la sécurité des coopérations et délégations des actes (conventions professionnelles, statuts de délivrance, habilitation à la vaccination, etc...).
2 - Au niveau régional, adapter les recommandations en matière de délégation de l’acte vaccinal aux spécificités de la population (concertation avec les représentants régionaux et départementaux).
3 - Impliquer tous les professionnels de santé concernés par l’élaboration des stratégies vaccinales en les intégrant au Comité technique.
4 - Développer des coupons de vaccination de type «bons grippe» pour les vaccinations où les taux de couverture sont trop faibles.

Axe n°2 : Faciliter le travail des professionnels de la vaccination
5 - Donner à chaque professionnel de santé impliqué dans le parcours vaccinal le moyen de contrôler le statut vaccinal du patient en rendant accessible le carnet de vaccination électronique via le Dossier pharmaceutique et le Dossier Médical (DMP). Pour étendre l’efficacité de cet outil, placer la création de ce nouvel outil sous le régime de l’opt-out. Créer un logo indiquant les professionnels de santé impliqués dans le parcours vaccinal.
6 - Clarifier, dans le Code du travail, la participation des médecins du travail à la mise en œuvre de la politique vaccinale.
7 - Travailler avec les professionnels de la santé sur la question de l’information dispensée au grand public sur les risques liés à la vaccination, afin de maximiser leur rôle dans la prise de décision en connaissance de cause des individus (1).
8 - Consolider le décret n°91-1195 du 27 novembre 1991 portant dispositions statutaires applicables au corps de médecins de l’éducation nationale et à l’emploi de médecin de l’éducation nationale en clarifiant la participation de ces médecins à la mise en œuvre de la politique vaccinale.

Axe n°3 : Miser sur une coopération interprofessionnelle efficace.
8 - Développer des politiques incitatives d’exercice individuel d’atteinte de couverture vaccinale (Rémunération sur objectifs de performances : ROSP) et de coopérations interprofessionnelles (nouveaux modes de rémunération, NMR) en direction de tous les professionnels de santé.
9 - Développer la coopération entre pharmaciens et médecins généralistes (orientation par le pharmacien de proximité vers le cabinet du médecin pour administration du vaccin, stockage de certains vaccins en cabinet médical dans certains cas).
10 - Explorer la possibilité, à travers la mise en place d’expérimentations, de faire réaliser des vaccinations à l’officine par le pharmacien ou d’autres professionnels de santé habilités.
11 - Conditionner l’autorisation des nouveaux professionnels de santé habilités à vacciner au suivi d’une formation à l’acquisition du geste vaccinal et garantir la conformité des locaux prévus à cet effet.

(1) : Mesure n°28 g) figurant dans les «Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur la vaccination, un outil de santé publique» (01/12/2014)