Organisation : *
Courriel : *
Nom Prénom :
Contact Presse

Stéphanie Bou

Responsable du Service Presse et Communication Media

Tél.:01 45 03 88 38

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: sbou@leem.org

Virginie Pautre

Attachée de Presse Senior

Tél.:01 45 03 88 87

Fax: 01 45 03 88 75

E-mail: vpautre@leem.org

Jean Clément Vergeau

Chargé de projets éditoriaux et presse

Tél.: 01 45 03 86 82

Fax.: 01 45 03 88 75

E-mail: jcvergeau@leem.org

Que faire de ses médicaments non utilisés ?

  • 16 05 17

L’ensemble de la profession pharmaceutique (entreprises du médicament, grossistes, pharmaciens d’officines) a mis en place l’éco-filière Cyclamed pour récupérer et valoriser les médicaments non utilisés (MNU).
Ce dispositif d’éco-citoyenneté permet d’agir en faveur de la protection de l’environnement et de la sécurité sanitaire.

Etat des lieux :
- Les MNU sont des produits à base de substances chimiques actives pouvant être potentiellement « polluantes » pour l’environnement s’ils sont jetés dans les toilettes ou dans la nature. Ils sont susceptibles de rejoindre le milieu aquatique et de polluer les eaux de surface et souterraines.
- En rapportant à la pharmacie ses MNU, le patient consommateur s’inscrit dans une démarche de tri sélectif et a l’assurance qu’ils seront collectés dans le circuit pharmaceutique pour être éliminés en faisant l’objet d’une valorisation énergétique dans le respect de l’environnement. L’énergie produite par l’incinération permet de fournir de l’électricité redistribuée dans le réseau.
- Ces médicaments sont collectés par les pharmaciens puis regroupés par les grossistes-répartiteurs, avant d’être éliminés dans 55 incinérateurs sélectionnés pour leur conformité aux normes environnementales, qui en tirent de l’énergie sous forme de chaleur et/ou d’électricité.

Enjeux :
- Les MNU qui sont stockés au domicile présentent des risques potentiels de confusion médicamenteuse pour les seniors et des risques d’intoxication par ingestion accidentelle pour les enfants.
- Les médicaments représentent plus d’une intoxication sur deux chez les enfants : 80% des cas (1) chez les 1 – 5 ans.
- L’évaluation du gisement annuel en masse des MNU pour les foyers français serait de   19 200 tonnes (contre 23 300 tonnes en 2012). Parmi les facteurs expliquant cette baisse : la réduction de la consommation des médicaments, la diminution des prescriptions, les campagnes sur le bon usage réalisées par les autorités et les professionnels de santé pour sensibiliser les patients à une bonne observance.

Que font les industriels ?
- Ils financent, grâce à leurs cotisations, l’incinération de tous les MNU, périmés ou non, dans des installations répondant aux normes environnementales les plus strictes.
- Ils contribuent à récupérer de l’énergie utilisée pour éclairer et chauffer des logements. La valorisation énergétique de ces MNU est réalisée dans 55 unités de valorisation partenaires pour les éliminer dans le respect de l’environnement.
- Ils font un véritable effort de pédagogie via des spots publicitaires pour inciter à la collecte de médicaments dans les pharmacies (c’est un geste citoyen). L’efficacité de Cyclamed est prouvée : plus de 1 médicament récupéré sur 2 est traité.

Définitions :

Cyclamed : c’est l’association agréée par les pouvoirs publics qui a pour mission de collecter et valoriser les MNU. Les grossistes-répartiteurs achètent, stockent et distribuent les médicaments auprès des officines des pharmacies d’hôpitaux.
MNU : médicaments non utilisés.

(1) Etude du Dr Lavaud sur les accidents domestiques. Ministère de l’Education nationale, ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 2007