PERFORMANCES SOCIÉTALES
garantir la sécurité et le bien-être de tous

 

Afin d’assurer à tous l’accès à des produits de qualité en France et dans le monde, les Entreprises du Médicament se mobilisent sur tous les fronts.

Lutte contre la contrefaçon, sécurisation de la distribution, développement du bon usage via, notamment, la promotion de l’e-santé, réduction des inégalités en matière de soins, aides médicales d’urgence aux populations en détresse, valorisation de la parole du patient et de ses proches… autant d’actions d’urgence ou de long terme qui marquent l’engagement du secteur en faveur de la sécurité et du développement humain.

 

Nos structures clés

La Fondation des Entreprises du Médicament pour l’accès aux soins

Sa mission
Créée 2008 sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation des Entreprises du Médicament pour l’accès aux soins soutient des projets d’acteurs associatifs, de groupements d’intérêt public et de groupements de coopération sociale et médico-sociale œuvrant pour la réduction des inégalités sociales de santé en France.

Son fonctionnement
Un comité exécutif, composé de représentant des Entreprises du Médicament et de personnalités extérieures indépendantes, sélectionne les projets à soutenir.

Ses résultats
Depuis sa création, plus de 40 associations, dont de nombreuses associations locales et de petite taille, ont obtenu un financement.

 

L’association Tulipe

Sa mission
Depuis trente-cinq ans, l’ONG Tulipe fédère les dons (des produits de santé sous forme de kits d'urgence) des entreprises de santé pour répondre, en urgence, aux besoins des populations en détresse, lors de crises sanitaires aiguës, de catastrophes naturelles et de conflits.

Son fonctionnement
Tulipe est une association loi 1901. Son Conseil d’administration est constitué de 18 membres, collaborateurs du Leem et des entreprises adhérentes.

Ses résultats
L’activité de Tulipe a fortement progressé en 2016, avec un volume de donation de produits médicaux aux ONG de 36 tonnes (26 tonnes en 2015). Cette aide essentielle en provenance de 54 entreprises de santé ou structures adhérentes a ainsi permis de soutenir 21 pays au travers de 23 ONG partenaires.

 

Nos actions

Combattre la falsification des produits

Les Entreprises du Médicament poursuivent leur lutte contre les produits falsifiés, qui tendent à se répandre dans les pays développés, notamment via Internet. Afin de garantir l’accès des patients à des médicaments de qualité, elles se mobilisent sur deux fronts :

Développer une coopération opérationnelle à l’échelle nationale et internationale avec tous les acteurs concernés (pouvoirs publics, douanes, police, pharmaciens, ONG, plateformes d’e-commerce, etc.) pour améliorer la traçabilité des produits et sécuriser leur distribution. Depuis 2014, elles ont notamment renforcé leur coopération avec la gendarmerie. Un accord avec l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp) prévoit, entre autres, un échange d’informations entre les deux parties sur la falsification et le détournement d’utilisation de médicaments et de matières premières à usage pharmaceutique.

Sensibiliser le grand public sur les risques liés à l’achat de médicaments falsifiés et sur les indices permettant d’identifier ces derniers (charte avec les représentants de plateformes d’e-commerce, outils de communication, dont le webdoc « La contrefaçon comment la repérer ? » ou la websérie « Médicaments à la maison : la contrefaçon »).
En 2016, dans le cadre de l’accord avec l’Oclaesp, des fiches pratiques ont été élaborées en commun pour aider les entreprises du médicament et les autorités à bien gérer les diverses situations auxquelles elles peuvent être confrontées en matière de lutte contre les médicaments falsifiés.
Le Leem et les industriels ont aussi poursuivi leur travail d’élaboration d’un système de traçabilité de la boîte de médicaments prévu par la directive européenne des médicaments falsifiés de 2011.
 

Valoriser la parole des patients et de ses proches

Chaque année, deux prix consacrent le témoignage de patients face à la maladie.

Depuis 2008, le prix littéraire Paroles de Patients distingue l’auteur d’un ouvrage consacré à la façon d’aborder la maladie (la sienne ou celle d’un de ses proches), tandis que son « petit frère », Talents de Patients, créé en 2014, prime des témoignages sur la maladie n’ayant pas fait l’objet d’une publication en librairie (vidéos, blogs, poèmes, romans graphiques, etc.).

Les lauréats 2016 ont été dévoilés le 18 octobre, lors d’une cérémonie qui s’est tenue au Majestic, à Paris :

Mathias Malzieu, le chanteur du groupe de rock alternatif français Dionysos, remporte le 9e prix Paroles de Patients pour son livre « Journal d’un vampire en pyjama » (édité chez Albin Michel).
Vanessa Gauthier, avec son documentaire « Pour quelques barres de chocolat », décroche le 3e prix Talents de Patients.

Deux pages Facebook ont également été primées :
Gaspard entre Terre et Ciel, ouverte par les parents du petit Gaspard atteint de la maladie de Sandhoff (maladie rare), a reçu le « Coup de cœur des internautes »
L’EXTRAordinaire Marcel, écrite par les parents du petit breton trisomique Marcel, s’est vue décerner la « Mention spéciale des internautes ».
 

Promouvoir la qualité et le bon usage du médicament dans les pays en développement

L’e-santé était, pour la deuxième année consécutive, le thème central des Rencontres entre le Leem et les pays francophones, organisées en partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie. Lors de cette 18e édition, qui s’est déroulée le 22 mai à Genève, les échanges ont porté sur « les principaux succès de la santé numérique dans l’espace francophone », et ont valorisé les nouvelles perspectives offertes en matière de prévention, de détection, de diagnostic des maladies, de suivi des traitements et de formation, aussi bien pour les professionnels de la santé que pour les patients.
Porteur d’un immense espoir, le numérique rend de plus en plus crédible l’accès de tous les peuples à une meilleure santé.
A cette occasion, Philippe Lamoureux, Directeur général du Leem, a réaffirmé combien il est nécessaire, pour avancer encore dans cette voie, « de fédérer ces nouveaux outils en les intégrant aux politiques publiques pour offrir un accès facilité, à faible coût, à cette révolution numérique dont l’impact est majeur sur la santé des patients, en particulier dans le domaine des maladies infectieuses et des maladies chroniques ».

La question du bon usage et de la qualité du médicament étaient aussi à l’ordre du jour des 20e réunions annuelles entre le Leem et les directeurs de la pharmacie et du médicament d’Afrique subsaharienne francophone, qui se sont tenues à Paris les 4 et 5 avril.
La politique d’harmonisation des réglementations pharmaceutiques entreprises en Afrique, à laquelle le Leem contribue, devrait renforcer l’efficacité de la lutte contre les médicaments falsifiés et les trafics illicites. Le Leem a invité les représentants des différents pays à signer et mettre en œuvre la convention Medicrime dans un avenir proche, afin de sanctionner plus sévèrement les trafiquants de faux médicaments.
Le Leem continue enfin de déployer son programme d’éducation pour le bon usage du médicament (BUM), mené en collaboration avec Synergies Africaines.
Objectif : inculquer à la jeunesse africaine les bons réflexes pour la promotion de la santé en proposant des outils pédagogiques (sous version imprimée et numérique) aux enfants d’écoles primaires et à leurs enseignants.
Une version en français a d’ores et déjà été distribuée au Cameroun, Burkina Faso et Guinée Conakry. En 2016, une version bilingue, destinée aux pays anglophones, a été développée.

 
Aider les populations en détresse

En 2016, l’association Tulipe est intervenue dans 21 pays :
• En Haïti, elle a participé, en octobre, à l’intervention humanitaire après le passage de l’ouragan Matthew dans le territoire de la Grand’Anse. Elle a fait acheminer 750 kg de médicaments et dispositifs médicaux aux ONG présentes sur place pour qu’ils soient distribués aux populations dans un contexte de post-urgence.

• En Syrie, au plus fort de crise des réfugiés à Alep, en novembre, elle a envoyé plusieurs tonnes de médicaments à destinations des camps de réfugiés par le biais de l’association UOSSM (Union des organisations de secours et soins médicaux), dont elle est partenaire depuis six ans.

• En Irak, elle continue de porter secours aux réfugiés et déplacés. Elle soutient notamment les initiatives locales de la Fondation Merieux, à qui elle a fait don de 2,6 tonnes de produits de santé destinés à un centre de soins d’Erbil.

• D’autres interventions ont été menées à Madagascar, au Togo, au Cambodge, au Cameroun, au Sénégal, en Mauritanie ou encore au Laos.

Afin d’encourager la fibre bénévole, Tulipe organise chaque année des « journées cantine » durant  lesquelles les participants sont invités à conditionner les médicaments reçus dans les kits d’urgence, qui seront ensuite envoyés en zones de crise.
En 2016, trois sessions ont été organisées et de nombreux collaborateurs des Entreprises de Médicament ont, une nouvelle fois, répondu présents.

 

Soutenir les initiatives de terrain en France

En 2016, la Fondation des Entreprises du Médicament pour l’accès aux soins a reçu 34 de dossiers dans le cadre de son appel à projet. Ils attestent de la grande diversité des inégalités sociales de santé à l’échelle du territoire, ainsi que de la richesse des actions menées par les acteurs associatifs pour les réduire.

La Fondation a apporté son soutien à 7 associations. L’une d’entre elles – l’Envol , qui offre des programmes de thérapie récréative aux enfants et adolescents gravement malades – s’est vu décerner le Prix des collaborateurs, une distinction remise pour la deuxième année consécutive par les collaborateurs des Entreprises du Médicament et du Leem via un vote en ligne.
 

NOS AXES DE PROGRES

L’année 2017 est placée sous le signe de la continuité :

• Poursuite des actions de lutte contre la falsification et suivi des travaux en cours sur la sécurisation de la chaîne du médicament pour la sécurité des patients,

• Célébration des 10 ans du prix Paroles de patients et nouvelle édition de Talents de patients,

• Poursuite du déploiement du Programme d’éducation pour le bon usage du médicament (BUM) en Afrique et des rencontres Leem/pays francophones sur la santé et le numérique :
- Déploiement d’outils pédagogiques en version bilingue les 19 et 20 janvier à Yaoundé (Cameroun)

- 21e Rencontres entre le Leem et les directeurs de la pharmacie et du médicament d’Afrique subsaharienne francophone à Cotonou (Bénin), les 22 et 23 mars, pour échanger sur l’amélioration de la qualité des médicaments circulant en Afrique

- 19e Rencontres entre le Leem et les délégations francophones, en partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie, le 21 mai à Genève sur le thème du retour du péril infectieux (Ebola, Zika , fièvre jaune…)

• Renforcement des capacités de réponse de Tulipe pour faire face à l’augmentation sans précédent des besoins humanitaires dans le monde : amélioration de la cohérence des donations de l’association avec les besoins grandissant de nos partenaires sur le terrain et développement de nouveaux partenariats stratégiques afin de toucher davantage de populations en détresse.

• Poursuite des actions de la Fondation des Entreprises du Médicament pour l’accès au soin en faveur de la réduction des inégalités sociales de santé et de la précarité en France.