Apport à la société

Comment les industriels s’adaptent-ils aux besoins de la population ?

De nombreuses maladies pour lesquelles des traitements existent ne sont pas prises en charge dans des conditions optimales.   Des  maladies, sans solution thérapeutique, apparaissent  plus complexes à traiter que prévu : c'est le cas des maladies chroniques liées au vieillissement, des maladies neurodégénératives, des maladies dites « de société » comme l’obésité, le diabète ou la dépression.   Face à ces besoins, la mobilisation des entreprises du médicament reste forte : plus de 5 000 molécules1 sont actuellement testées ou développées dans les laboratoires mondiaux.

Quelles sont les relations entre associations de patients et industriels du médicament ?

Le système de santé évolue graduellement sous la pression des patients et de leurs associations, qui entendent mieux comprendre la maladie, l’accepter et la vivre de façon plus supportable.   Cette demande a été entendue et prise en compte par les industriels et a conduit à la construction d’un dialogue permanent et de nombreux partenariats dans le respect des Dispositions déontologiques professionnelles du Leem, du Code des Bonnes Pratiques de l’EFPIA2 et des obligations de déclaration imposées par le Code de la santé publique3.